Notre Association
 
Saison 2003-2004
Saison 2008-2009
Saison 2009-2010
Saison 2010-2011
Saison 2012-2013
Saison 2013-2014
Saison 2014-2015
Saison 2015-2016
Saison 2016-2017
Saison 2017-2018
Saison 2018-2019
Nous écouter.
Evénementiel
Actualités
Mentions légales

 

 

 

Ensemble vocal
"Coup de Chœur"

coup de choeur à l'encan
Ernst TOCH ( 1887 - 1964 )

Né à Vienne le 7 décembre 1887 – mort à Santa Monica (Californie) le 1er octobre 1964.Compositeur, pianiste, professeur.Menant des études de médecine, il entre parallèlement au Conservatoire de Vienne.En 1905, peu après son entrée au Conservatoire, son  Sixième quatuor (opus 12) emporte l'adhésion du public.En 1909 il reçoit le Prix Mozart, qui le dote d'une bourse d'étude. Il se rend à Frankfurt / M.,  pour étudier la composition avec Iwan Knorr et le piano avec Willy Rehberg au Conservatoire supérieur.En 1913, il rejoint l'équipe de l'École supérieure de Mannheim. Il sert dans l'armée autrichienne, au Sud-Tyrol pendant le premier conflit mondial, puis revient à Mannheim où il enseigne pendant une dizaine d'années.Son Neuvième quatuor opus 26, de 1919, témoigne d'un nouveau style marqué par la guerre, qui le pace comme un compositeur en vue de l'Avant-Garde.

En 1921, il est diplômé de l'université de Heidelberg avec une étude sur la stylistique de la mélodie. Ses œuvres sont régulièrement jouées au Festival de Donaueschingen à partir de 1922.En 1927, il compose un petit opéra, Die Prinzessin auf der Erbse (opus 43).En 1928, il compose la musique pour le film de la Paramount, Die Kinderfabrik et un second petit opéra, Egon et Emilie (opus46). La même année, il emménage avec sa famille à Berlin.Il signe un contrat de 10 ans avec l'éditeur Schott.En 1930, il contribue ave sa Fuge aus der Geographie pour chœur parlé à la « Gebrauchsmusik » et donne Der Fächer (opus51), un opéra en 3 actes sur un livret de Ferdinand Lion.En 1932, il se rend aux États-Unis, comme pianiste concertiste, où il présente son concerto pour piano (opus 38).
L'arrivée des nazies au pouvoir met provisoirement fin à ses activités créatrices. Il est à au Maggio Musicale de Florence, où il représente son pays avec Richard Strauss, quand il décide de s'expatrier.Il envoie un télégramme codé à son épouse depuis Paris : « J'ai mon stylo », mais faute de travail, il gagne Londres où aidé par Berthold Viertel et Elisabeth Bergner, il peut travailler pour le cinéma.Il signe ainsi trois musiques pour « Catherine the Great » dirigé par P. Czinner, en 1934, puis, la même année, « Little Friend » dirigé par B. Viertel, et « The Private Life of Don Juan » dirigé par A. Korda.
Il est invité par Alvin Johnson à la « New School for Social Research » ( surnommée « l'Université en exile » ) à New York où il débarque en 1935. Pendant le traversée de l'atlantique il a composé son œuvre la plus célèbre, Big-Ben, sur l'air du carillon de Westminster.En 1936, en raison de commandes des entreprises cinématographiques d'Holliwood, il s'installe en Californie. Loin de pouvoir développer ses idées créatrice, il compose 16 musiques de film, dont 3 sont nommées par un Academy Award  : « Peter Ibbetson », dirigé par Henry Hathaway, en 1935 (avec Gary Cooper), « Ladies in Retirement », dirigé par  Charles Vidor, en 1941 (avec Ida Lupino), et « Address Unknown » dirigé par William Cameron en 1944.Il est naturalisé américain en 1940.
Il ne trouve pas d'audience aux États-Unis pour sa musique pure, qui semble trop audacieuse, et ne retrouve pas l'audience qu'il avait en Europe, étant là passablement démodé.À partir des années 1950, il se consacre à son enseignement de la musique et de la philosophie à l'Université de Californie du Sud, et compose plusieurs symphonies, dans un style post-romantique, renouant avec le style de ses débuts.Il laisse, d'une série de conférences à Harvard, un livre, « The Shaping Forces in Music », édité à New York en 1948.