Notre Association
 
Saison 2003-2004
Saison 2008-2009
Saison 2009-2010
Saison 2010-2011
Saison 2012-2013
Saison 2013-2014
Saison 2014-2015
Saison 2015-2016
Saison 2016-2017
Saison 2017-2018
Saison 2018-2019
Nous écouter.
Evénementiel
Actualités
Mentions légales

 

 

 

Ensemble vocal
"Coup de Chœur"

coup de choeur à l'encan
John TAVENER ( 1944 -      )
Sir John Tavener est un compositeur britannique, anobli en 2000 pour services rendus à la musique.
Né le 28 Janvier 1944 à Wembley, c'est un descendant direct du compositeur du seizième siècle John Taverner.
Scolarisé à Highgate (avec John Rutter), il fait ses études musicales à la Royal Academy of Music de Londres de 1961 à 1965 avec Lennox Berkeley et prend des cours privés avec David Lumsdaine de 1965 à 1967.
Il manifeste des dons prodigieux pour le piano. Dès 1960, il est organiste à Saint John’s à Kensington puis enseigne la composition, à partir de 1969, au Trinity College of Music de Londres.
Influencé par la musique d’Igor Stravinski et Olivier Messiaen, il décide très rapidement de se consacrer à la composition. Sa musique est essentiellement vocale: "Je suis très occupé par la voix, alors que la plupart des musiques d’aujourd’hui ne conviennent guère à la voix. Même lorsque j’imagine une partition pour alto ou pour un violoncelle, une clarinette, je ne compose pas au piano, j’écris pour la voix. C’est elle qui dirige toute ma musique." "Une musique qui ne peut pas être chantée; ce n'est pas de la musique."
A l’âge de 23 ans, Tavener devient célèbre dans le monde entier avec sa cantate dramatique The Whale pour récitant, solistes, chœur et orchestre (1966), reproduite sur disque sous le label Apple des Beatles.
L'année suivante, il commença à enseigner au Trinity College of Music de Londres.
Sa réputation se confirme avec les œuvres In Alium pour soprano, orchestre et bande magnétique (1968), A Celtic Requiem pour solistes, chœur d’enfants, chœur et orchestre (1969), Ultimos ritos pour solistes, cinq chœurs, ensemble de cuivres et orchestre (1972).
En 1977, il se convertit à là Sainte Orthodoxie qui lui fut, dès lors, une source d’inspiration croissante. La plupart de ses œuvres font appel à la voix, et en dépit de leur source religieuse, elles sont avant tout destinées au concert plutôt qu’à une utilisation liturgique bien précise.
L'une de ses oeuvres les plus populaires et souvent interprétée est "The Lamb" composition a capella sur un poème de William Blake pour 4 voix écrite pour le troisième anniversaire de son neveu un après-midi de 1982. Ce simple morceau est généralement interprété comme un Noël.
Plus importantes, cependant, ont été ses explorations des cultures grecque et russe, comme le montre "Akhmatova Requiem" et "Seize Haiku de Seferis".
Parmi sa riche production vocale, ses compositions Akathist of Thanksgiving pour solistes, chœur et orchestre (1988) et son opéra Mary of Egypt (1992) sont considérées comme ses plus grandes œuvres.
Des influences byzantines se retrouvent dans plusieurs de ses partitions et en particulier dans Akathist, conçu comme une icône musicale. :«La musique byzantine est difficile à lire pour un occidental mais je l’étudie et j’en écoute souvent. En composant, j’essaie de retrouver la Voix de la tradition qui passe à travers nous. Mais je ne veux ni imiter ni copier ce qui est ancien , ce serait mortel ». John Tavener Aujourd’hui, SIR TAVENER semble exploiter de plus en plus des procédés de spacialisation comme dans Annunciation « pas seulement pour des raisons acoustiques, mais aussi parce que certains instruments symbolisent le ciel, d’autres les anges ou encore Saint Jean. Je m’étonne que peu de musiciens actuels songent à utiliser une diffusion spatialisée de leur musique ». John Tavener