Notre Association
 
Saison 2003-2004
Saison 2008-2009
Saison 2009-2010
Saison 2010-2011
Saison 2012-2013
Saison 2013-2014
Saison 2014-2015
Saison 2015-2016
Saison 2016-2017
Saison 2017-2018
Saison 2018-2019
Nous écouter.
Evénementiel
Actualités
Mentions légales

 

 

 

Ensemble vocal
"Coup de Chœur"

coup de choeur à l'encan
Paul LADMIRAULT (1877 -1944)
Paul Ladmirault, est né à Nantes le 4 décembre 1877.
Dans son enfance, il apprend le piano, l'orgue et le violon. Dès l’âge de 8 ans, il compose un sonate pour violon et piano. Élève de seconde au Lycée Clemenceau de Nantes, il écrit son premier opéra en trois actes Gilles de Rais, représenté le 18 mai 1893 à la salle des Beaux-Arts de Nantes.
Admis en 1895 au Conservatoire de musique de Paris et en 1897 dans la classe de Gabriel Fauré, il a comme professeurs d’harmonie Antoine Taudou et André Gedalge pour le contrepoint.
Il orchestre quelques-uns des ouvrages de Fauré.
Comme ses camarades – Maurice Ravel, Florent Schmitt, Louis Aubert, Jean Roger-Ducasse, Georges Enesco – il se fait connaître avant d’avoir quitté le Conservatoire.
En 1903, il donne une Suite bretonne en trois parties, puis Brocéliande au matin : ces deux œuvres sont extraites d'un second opéra, Myrdhin (1902-1909), jamais représenté.
Toute sa musique est empreinte de son attachement à la terre bretonne.
On la retrouve dans les six numéros de sa Rhapsodie gaélique, dans la Brière, en Forêt et une Symphonie en quatre mouvements.
Il écrit également la Jeunesse de Cervantès pour orchestre réduit, Valse triste et Épousailles pour orchestre et piano.
Le ballet La Prêtresse de Korydwen est créé à l'Opéra de Paris le 17 décembre 1926).
Il écrit, aussi, une musique de scène pour le Tristan et Iseut (exaltation de l’âme celte) de Joseph Bédier où il met le meilleur de lui-même. Dans le domaine de la musique religieuse, il écrit une Messe brève pour orgue et chœur, ainsi qu'un Tantum ergo pour voix, orgue et orchestre.

Le 30 octobre 1944, Paul Ladmirault s'éteignait dans sa vieille demeure familiale de Kerbili, à Camoël, dans le Morbihan.