Notre Association
 
Saison 2003-2004
Saison 2008-2009
Saison 2009-2010
Saison 2010-2011
Saison 2012-2013
Saison 2013-2014
Saison 2014-2015
Saison 2015-2016
Saison 2016-2017
Saison 2017-2018
Saison 2018-2019
Nous écouter.
Evénementiel
Actualités
Mentions légales

 

 

 

Ensemble vocal
"Coup de Chœur"

coup de choeur à l'encan
Aaron COPLAND ( 1900- 1990)
   

Ses parents sont des émigrés russes (Kaplan). Il commence ses études de piano  à New-York avec Victor Wittgenstein et Clarence Adler. De 1921 à 1924, il est à Paris où il étudie avec Ricardo Viñes au Conservatoire américain de Fontainebleau, et avec Nadia Boulanger.
De retour aux États-Unis en 1924, il commence une triple carrière de pianiste, de compositeur et de chef d'orchestre.
En 1925, Nadia Boulanger et Walter Damrosch créent sa (première) Symphonie pour orgue et orchestre.
En 1925, Music for the theater et en 1927 le Concerto pour piano et orchestre sont créés par par Serge Koussevitzky et l'Orchestre Symphonique de Boston. Le Concerto pour piano et orchestre provoque un scandale pour ses emprunts à la musique de jazz
Copland sera toute sa vie attaché à l'orchestre de Boston à la fondation Koussevitzky.
De 1927 à 1937 il enseigne à la New York School for Social Research.
à partir de 1928 il fonde avec R. Sessions les Copland-Sessions Concerts pour programmer la musique contemporaine américaine.
De1932 à 1933 il dirige le Festival de musique contemporaine de Yaddo, à New York. Il tente de mettre au point une esthétique qui serait typiquement américaine en empruntant au jazz et aux folklores.
De 1933 à 1944 il enseigne à la Harvard University. Il devient le compositeur le plus célèbre du pays et ses musique reflètent les mythes de la culture américaine : El Salon Mexico (1936), Billy the Kid (1938), la musique du film Des Souris et des Hommes de Lewis Milestone (1939), Rodeo, Lincoln Portrait et Fanfare for the common man (1942), Appalachian Spring (1944).
De 1940 à 1967, il dirige le département musique du Berkshire Music Center de Tanglewood où il enseigne la composition.
Dans les années 1950 il se tourne vers le sérialisme (Fantaisie pour piano). En 1950-1951 il enseigne de nouveau à Hervard. Au début des années 1960 il adopte la technique dodécaphoniste (Connotations ; Inscape)

Il est couvert de distinctions nationales : prix Pulitzer, Oscar, médaille présidentielle de la liberté, médaille d'or de musique de l'American Academy of Arts and Letters.